Miquet mousse

Publié le par Burlington

Mercredi, profitant d’un rtt bien mérité (travailler moins pour vivre plus, m’est avis que c’est le présidentiel slogan) et de billets à tarif imbattable, nous sommes allés en famille chez Mickey-Marne-La-Vallée-Chessy-Land.

Pratiquant peu l’attraction enparqué, ce n’était que ma seconde visite chez la souris outratlantique.

Sache, cher lecteur, que, n’aillant rien perdu de mon regard en biais, j’ai cherché par tous les moyens l’angle d’attaque imparable me permettant de détruire avec fiel et mauvaise foi cette institution du divertissement de masse…

… Et puis crotte (de souris) ! Je me suis fait avoir comme un bleu, comme un môme :

Le parc est plus que bien entretenu, le personnel est tellement aimable (globalement) qu’on oublie à quel point il est sous-payé, les attractions attirent, la magie est magique, la féerie féerique… Enfin bon, vous m’avez compris.

Mention spéciale pour les poupées du monde avec la musique aliénante (qui ne me quitte plus depuis), dans les yeux de mon fils de 5 ans c’était un régal.

Deuxième mention spéciale pour le manège Buzz l’éclair, héros familial (en tout cas de notre famille), ou l’on laserise façon puzzle des méchants robots et mieux on ventile et disperse les sus-nommés robots plus on marque de point, j’ai adoré.

Alors voilà, c’est ravis et béats que nous avons quitté le parc, à la nuit tombante pour reprendre le RER vers notre foyer parisien.

Comme tout a une fin, on finit par faire les comptes de la journée pour réaliser qu’à ne rien faire qu’à se nourrir d’insipides produits importés on a dépensé le salaire moyen d’un cadre burkinabé (c’est un exemple, je n’ai pas vérifié).

Fichtre ! on croyait partir en voyage avec Mickey et on s’est fait hypnotisé par Picsou !

Tant pis, on y retournera, on est vraiment pas raisonnables.

Publié dans Visites

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article