Voyage (presque) immobile

Publié le par Burlington

"Grand Corps Malade" slame : "vu de ma fenêtre y'a que des bâtiments". A mon tour de vous raconter ce que je vois de chez moi :


Point jaune vif
Sur le gris du mur -
Boite aux lettres
 
La voisine
Ouvre ses volets -
Regards
 
Un corbeau loquasse
Sur la cheminée d’en face
Croasse, croasse
 
Clac, clac, clac -
Tirs nourris en rafale
Des boulistes
 
Samedi matin
Le ramassage du verre
Me réveille – Arghh !
 
Pot de Ciboulette
Oublié à ma fenêtre
A fleuri - merci
 
Encore pleins d’espoir
Les turfistes du dimanche
Trinquent à l’avenir
 
Fin de marché -
Les cageots bien empilés
Sur le trottoir

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article